Accueil » Blogue » Fille du matin

Fille du matin

Grâce au récent changement d’heure, j’ai pu recommencer à me réveiller avant 7 : 00 par moi-même. Mais pourquoi donc un humain normalement constitué serait-il heureux de se réveiller si tôt ?

Je suis une fille du matin. Et de la nuit, si on considère qu’après un petit repos en soirée, je pourrais repartir le moteur jusqu’à minuit. Une heure matinale équivaut pour moi à deux heures de jour et à trois heures de soir. Je me crée du temps et je m’entraîne à me coucher avant minuit pour rester en santé.

Garfield et moi

Je me suis longtemps réveillée à 6 : 00 et levée à 6 : 01 comme s’il y avait des cactus sur mon matelas. Pas de cadran et même avant mes enfants (vous savez, ces réveille-matin sous forme humaine ?).

Je suis tout le contraire de Garfield : j’adore les matins, j’adore les lundis. Bon, j’adore aussi la lasagne, donc on peut quand même être amis.

Depuis quelques années, le réveil est moins facile. Je ferais une grasse matinée jusqu’à 7 : 30 tous les matins (je sais, vraiment wild, la fille !) Pendant une période particulièrement anxiogène, je dormais une ou deux heures par nuit. J’ai refusé pendant quelques années de prendre de la médication pour m’aider à dormir. J’avais tellement peur de ne pas me réveiller si mes enfants avaient besoin de moi ! Mon cerveau et mon corps en ont payé le prix. J’avais l’impression d’avoir la boîte crânienne trop étroite pour mon cerveau devenu gélatine visqueuse. Mon corps se remet encore des douleurs et des livres accumulées (merci, cortisol et anxiété).

Avec des somnifères, je suis montée à quatre heures de sommeil par nuit, puis à six heures avec une dose de cheval. Depuis, j’ai pu diminuer les doses progressivement, au fur et à mesure que mon système réapprenait à relaxer et à dormir. J’ai banni les scénarios catastrophes, j’ai ajouté la méditation et le bonheur. J’ai rejeté les aliments et les relations qui m’intoxiquaient. Tout n’est pas réglé, mais c’est en chemin.

Ce que j’aime du matin

Le matin, je suis dans ma zone. J’ai de l’énergie, mes idées sont claires, j’ai moins de douleurs physiques. Je n’ai pas le cerveau pollué par ma liste de tâches à accomplir. Si je me lève tôt, je peux choisir d’écrire, de méditer, de lire, d’organiser ma journée, de coller mes bébés (pas si bébés que ça…) avant de commencer ma journée de travail. Je peux aussi décider de rester couchée et d’étirer mon corps. Même sans respecter une routine stricte à la Miracle Morning, je m’assure que chaque jour, je prends du temps pour moi et pour faire ce qui me fait du bien. Le défi est de le refaire en cours de journée pour éviter les tensions et la fatigue.

Quand j’aurai refait mon stock d’énergie, j’écrirai mes livres le matin. Pour l’instant, j’écris mon journal, des tranches d’écriture inspirée, des listes qui m’aident à organiser mes pensées et mon quotidien et je schématise ma vision du monde et la trame narrative de mes livres par des dessins simples que seule moi peux comprendre !

Quand je suis en période de gestation de texte, c’est à ça que mes schémas narratifs ressemblent!

Nathalie Courcy, votre accompagnante à l’écriture

Nathalie Courcy

Je suis passionnée de mots, de communication et de bien-être global. Je suis la co-auteure du livre Zoé douée et propriétaire des Éditions Quatre et demi. Je détiens un doctorat en littérature (U. Laval). Je suis la maman heureuse de quatre magnifiques enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :